FR | NL | LU
Peoplesphere

People Management & Responsabilité: préparons sans délai la prochaine récession.

Ce n’est ni de la morosité, ni du défaitisme. L’idée, simple, consiste à affronter sereinement un futur prévisible. Et donc, interrogeons-nous quelques instants: devons-nous passivement attendre la prochaine vague de récession que l’on nous annonce depuis de longs mois déjà? Ou sommes-nous en capacité d’en anticiper les effets?
La question n’est pas vraiment d’ordre ‘économique’, ni même ’sociale’. Elle concerne peut-être en tout premier lieu la morale.

Nous savons que la récession va se manifester prochainement. Et nous savons sans doute qu’elle sera aussi violente qu’un ouragan inattendu.
La situation paradoxale dans laquelle nous nous trouvons actuellement – celle d’un marché du travail tendu incapable de répondre aux besoins en compétences alors qu’il y a énormément de ressources humaines disponibles ou sous-exploitées – va s’autodétruire prochainement, sous le triple feu de l’instabilité politique, de l’urgence environnementale et du ras-le-bol des laissés pour compte. Que va-t-il se passer dans nos entreprises ?

Plusieurs secteurs d’activités, dont les performances sont soutenues artificiellement, vont s’effondrer. Plus que la réduction du volume d’activités, c’est une chute de profitabilité que nous pouvons entrevoir. Il est probable que nous aurons à choisir pour une série de services entre la gratuité et la disparition. Bien sûr, l’impact sur l’emploi sera immédiat. Et il faudra être cohérent sur toute une série de sujets pour lesquels nos discours sont pavés de bonnes intentions. Lesquels? Le maintien réel des seniors dans des rôles effectifs, la prise en charge de la réduction des inégalités que notre société renforce, la parfaite égalité des genres entre autres…

Un nouveau changement des priorités?

L’agenda RH de nos organisations va-t-il en être modifié? Cela nous semble souhaitable. Et cela commence par sortir nos entreprises et nos comités de direction de la culture unique du chiffre comme étalon absolu. Utopique? Mais non… Les conditions sont réunies pour que nous prenions toutes et tous conscience qu’il y a au-delà des indicateurs des histoires qui ont du sens, qui nous inspirent ou qui nous désespèrent parfois,… Et un des rôlés clés à embrasser par les People Managers consiste à partager ces histoires et à les comprendre afin d’en tirer des enseignements précieux pour le collectif.

Ensuite, deux priorités essentielles devraient émerger sans tarder: d’une part, la prise du leadership de la transformation digitale des organisations – oui, il faudra passer par une séance d’affrontement avec votre CIO – basée sur une solide réflexion en matière de gestion prévisionnelle des effectifs et, d’autre part, le rééquilibrage des moyens financiers et humains en faveur du développement personnel. Il est grand temps que nous cessions de dépenser notre énergie et nos moyens financiers à des recrutements complexes voire impossibles afin de réallouer ceux-ci à la formation de profils qui s’éloignent de la réalité quotidienne de l’entreprise.

Il n’y a rien de nouveau dans tout cela… Les solutions sont connues mais elles ne pourront être mises en oeuvre que si nous décidons de nous éloigner de cette quête incessante de la ’nouvelle nouvelle tendance’. Evitons de céder aux sirènes de l’innovation à tout prix. Essayons de nous concentrer sur ce que nous disent nos collaborateurs et sur leurs besoins historiques qui n’ont toujours pas été rencontrés. Il est intéressant d’ailleurs de constater que l’univers de la HR Tech, là où se pense peut-être la futur des pratiques RH, se penche massivement sur ces thèmes historiques: reconnaissance, feedback, apprentissage permanent, qualité des relations interpersonnelles (versus compétition acharnée à l’interne)…

Nous n’avons pas besoin d’une xième remise en question des contours du People Management et des RH pour nous préparer à la prochaine crise majeure. Il s’agit peut-être de nous replonger dans les notes collectées au fil des réunions et rencontres avec nos collègues. Ils nous disent ce qu’il faut faire. Essayons donc de modifier notre attitude car quitte à le dire et à le redire, il y a aujourd’hui tellement de gens qui parlent, et si peu de gens pour les écouter.

Jean-Paul Erhard / Editorial – Peoplesphere Mag. – Illu: awayfromthenoise.com

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.