FR | NL | LU
Peoplesphere
Peoplesphere
1 2 3 4 5 6
carousel bootstrap by WOWSlider.com v5.6m

Les entreprises belges ont été plus durement touchées que celles des pays voisins: un deuxième confinement sonnerait le glas de l’économie belge.

L’assureur-crédit Atradius observe que l’économie belge est plus durement touchée que celle des pays voisins et est en train de reculer de pas moins de 8,9% en 2020. C’est ce qui ressort du nouvel Economic Update que l’assureur-crédit a publié aujourd’hui et dans lequel il corrige les attentes pour 2020 après l’apparition du coronavirus. Étonnamment, l’augmentation du nombre de faillites en Belgique est sensiblement plus faible que dans nos pays voisins. Cela s’explique par l’importante injection fiscale de la part du gouvernement belge qui aurait permis de diminuer d’un quart le nombre de faillites dues à la pandémie. Lire plus

Carte blanche – Réduire les inégalités salariales, une réponse à la crise du Covid-19?

Selon le Comité européen des droits sociaux (CEDS), la Belgique compte parmi les pays qui n’ont pas respecté leur engagement de réduire l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes. Alors que la question d’une plus juste rémunération d’un certain nombre de fonctions a refait surface avec la crise du Covid-19, ne serait-il pas aussi temps de remettre au centre de la réflexion le principe d’un salaire égal pour un emploi de valeur comparable? Bernard Keppenne, Chief Economist CBC Banque, nous propose une carte blanche consacrée à cette thématique clé pour le futur. Lire plus

Le chômage temporaire devrait se poursuivre dans 1/3 des PME pendant cet été.

La mesure temporaire qui court jusqu’au 31 août sera encore utilisée par les PME belges en juillet et en août. En moyenne, une PME sur trois déclare encore recourir au chômage temporaire, tant à Bruxelles qu’en Flandre et en Wallonie. Nous observons le besoin le plus élevé dans les PME de 20 à 50 travailleurs et dans le Limbourg. Les PME de moins de 5 travailleurs et le Brabant flamand enregistrent le besoin le plus réduit. Lire plus

L’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi s’est arrêtée au mois de juin.

La Wallonie compte 207.159 demandeurs d’emploi inoccupés à fin juin 2020. Par rapport au mois passé, le nombre de D.E.I. a connu une faible augmentation (+0,2 %), soit 388 personnes de plus. L’augmentation limitée ce mois-ci est appréciable au vu de la crise du Covid-19 qui affecte actuellement le marché de l’emploi. Par rapport à juin 2019, soit à un an d’écart, la hausse observée est de 7,8 %. Lire plus

92% des travailleurs indépendants ont repris une activité ‘normale’ en juin et renoncent au droit passerelle.

En juin, seuls 8 % des indépendants en activité principale ont demandé le droit passerelle afin de surmonter la crise du coronavirus. Il s’agit d’une forte baisse en comparaison avec les trois mois précédents, lorsqu’en moyenne six fois plus d’indépendants par mois sollicitaient le droit passerelle. Le net recul résulte d’un assouplissement des mesures liées au coronavirus en mai, de sorte que bon nombre d’indépendants ont pu redémarrer leurs activités. Cependant, cet assouplissement n’impliquait pas que chaque indépendant pouvait reprendre du service. C’est pourquoi le droit passerelle lié au coronavirus reste pertinent pour la période à venir, selon Acerta. Lire plus

Incidence limitée du coronavirus sur le chômage bruxellois, sauf pour les jeunes chercheurs d’emploi.

La crise du coronavirus a jusqu’ici une incidence limitée sur les chiffres globaux du chômage bruxellois. Fin juin, la Région bruxelloise comptait 85.401 chercheurs d’emploi pour un taux de chômage de 15,2%. Cela représente une diminution de 204 personnes par rapport à juin 2019 (- 0,2%). Chez les jeunes, on constate en revanche une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi. Lire plus

36.000 emplois à créer dans l’économie circulaire: il est temps de se former pour y prendre part.

Soutenir le développement d’une économie circulaire, et ainsi favoriser une réindustrialisation locale et durable, est l’une des ambitions de la Wallonie d’ici à la fin de la législature. Pour relever ce défi, le Forem lance sa deuxième édition de sa formation en économie circulaire. Près d’une cinquantaine de personnes ont participé le jeudi 18 juin à la séance d’informations qui présentait le métier de Circular Business Developer. Plus de 36.000 nouveaux emplois seront concernés par l’économie circulaire dans les années à venir en Wallonie. Lire plus

La flexibilité du temps de travail s’installait doucement dans nos habitudes, avant que la COVID-19 ne chamboule tout…

En 2019, l’année précédant l’apparition du coronavirus (COVID 19) dans notre pays, plus de 20.000 salariés et indépendants ont été interrogés par Stable sur l’organisation du travail et l’aménagement de leur temps de travail. Les questions ont été ajoutées à l’Enquête sur les forces de travail. Il y apparaît que 20,6% des personnes occupées doivent adapter leur temps de travail au moins une fois par semaine parce que le travail le nécessite. Un plus petit nombre encore ne doit pas le faire sur une base hebdomadaire mais au plus quelques fois par mois (16,1%) et 16,8% moins d’une fois par mois. Un peu moins de la moitié des personnes occupées âgées de 15 ans et plus (46,3 %) ne doivent jamais modifier leur horaire de travail. Retour rapide sur l’année 19, il y a quelques mois seulement alors que nos repères ont été chamboulés depuis lors. Lire plus

Nouvelle normalité, nouvelles attentes, nouvelles carrières… près de 70% des employés se disent en cours de réflexion quant à leur futur post-covid 19.

Une récente enquête menée par le bureau de recrutement spécialisé Robert Half indique qu’après la crise du Coronavirus, de nombreux employés réévaluent leurs priorités en termes de carrière et de futures conditions de travail. 31 % des personnes interrogées sont en train de réévaluer leur équilibre vie professionnelle/vie privée. 22 % recherchent activement un nouvel emploi. Il ne reste donc qu’une minorité de sondés (30 %) se déclarant satisfaits de leur emploi actuel. Lire plus

Les intentions de recrutement repartent (déjà) à la hausse malgré un pessimisme ambiant très prégnant.

Les PME manifestent de nouveaux signes de reprise, tant au niveau des intentions de recrutement qu’au niveau des attentes en matière de volume de travail pour le trimestre à venir (jusqu’à fin septembre). Après avoir chuté de moitié en avril, les intentions de recrutement des PME repartent à la hausse. Une PME sur cinq veut à nouveau recruter avant fin septembre. Néanmoins, les intentions de licenciement des PME restent deux fois plus élevées qu’en mars. Et la proportion d’entreprises qui s’attendent à une réduction de l’emploi d’ici fin décembre n’a jamais été aussi élevée en 10 ans. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.