FR | NL | LU
Peoplesphere
Peoplesphere
1 2 3 4 5 6
carousel bootstrap by WOWSlider.com v5.6m

Malgré l’impact économique positif de l’immigration, la Belgique reste parmi les mauvais élèves en matière d’intégration des immigrés sur le marché du travail.

D’après les données de la BCSS, en 2016, la population belge totale se composait de 69,8 % de natifs (nés en Belgique de parents également nés en Belgique), de 16,5 % d’immigrés de la première génération et de 13,7 % d’immigrés de la deuxième génération. L’étude publiée par la BNB (Banque Nationale de Belgique) a pour but de dresser un aperçu de l’incidence économique de l’immigration en Belgique, en établissant une distinction entre les immigrés de la première génération et ceux de la deuxième ainsi qu’entre les immigrés d’origine européenne et ceux d’origine extra-européenne. Cette étude se concentre sur l’aspect économique de l’immigration. Lire plus

Augmentation annuelle du chômage: les jeunes restent les plus touchés par la crise à Bruxelles.

Le chômage des jeunes augmente de 7,4% à Bruxelles ce mois-ci. On compte désormais 10.286 jeunes demandeurs d’emploi à Bruxelles, soit 712 de plus que l’année précédente. Une augmentation importante mais moins forte que les mois précédents. En septembre, la hausse de chômage desjeuness’élevait à 12,8%et en août, elle grimpait même à 18,9%. Le chômage global est lui aussi en hausse, de 2,7%. Cela représente une augmentation de 2.426 personnes par rapport au mois d’octobre 2019. Lire plus

Attestations pour se rendre au travail, indemnités forfaitaires de télétravail, procédure pour le chômage temporaire… Le lockdown prévoit des mesures renforcées pour les employeurs jusqu’au 13 décembre.

En raison des chiffres alarmants et afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19, la Belgique est à nouveau en lockdown depuis le 2 novembre 2020. Les mesures renforcées, telles que contenues dans l’Arrêté Ministériel du 1er novembre 2020, s’appliquent encore jusqu’au 13 décembre 2020 au moins. Le cabinet Lydian résume brièvement les conséquences les plus importantes pour les employeurs. Lire plus

Augmentation du taux de chômage moins prononcée qu’au début de l’été en Wallonie.

Fin octobre 2020, la Wallonie dénombre 207.915 demandeurs d’emploi inoccupés (D.E.I.). Notons que la hausse de la demande d’emploi en Wallonie tend à se stabiliser, sur base annuelle : + 1,9% en octobre contre un pic à 7,8% atteint en juin 2020. Du côté de la diffusion des opportunités d’emploi, on observe une forte hausse du nombre d’offres du secteur de la santé et l’action sociale (+27%). Lire plus

Nouvelle prime pour les travailleurs du secteur de la culture durement touché par le coronavirus.

A partir de ce mardi 3 novembre, les travailleurs du secteur de la culture peuvent introduire une nouvelle demande de prime auprès d’Actiris. Le secteur culturel étant lourdement affecté par la crise du coronavirus, le gouvernement bruxellois a décidé de prolonger la mesure de soutien aux organisations et aux travailleurs du secteur culturel. Lire plus

Réintégration et reprise progressive du travail : +73% ces 5 dernières années, une augmentation que le virus n’a pas (encore) entravée.

En 2020, le nombre de dossiers traités jusqu’à présent concernant les travailleurs malades de longue durée qui reprennent partiellement le travail est à peine inférieur à celui des autres années. Le coronavirus ne ralentit donc pratiquement pas la courbe cette année. Une surprise pour l’entreprise de services RH Acerta, qui s’attendait à un fort ralentissement en raison de la crise actuelle. Autre bonne nouvelle : en cinq ans, les reprises progressives du travail ont enregistré une progression de près de 75 %. Un signal positif pour la coalition Vivaldi qui s’est fermement engagée en faveur d’une meilleure réintégration des malades de longue durée. Lire plus

Malgré la généralisation du télétravail, seuls 1,6 % des employeurs accordent une allocation de travail à domicile aux télétravailleurs.

Des chiffres récents du prestataire de services RH Securex montrent qu’entre mars et septembre de cette année, seuls 1,6 % des employeurs belges ont versé une ou plusieurs allocation(s) de travail à domicile à leurs travailleurs. En moyenne, cette allocation de télétravail s’élevait à 76€ par mois et par travailleur. Cette indemnité compense les frais de bureau et les coûts liés aux fournitures, aux matériaux, à l’eau, l’électricité, le chauffage, l’entretien, l’assurance, la taxe foncière et la connexion internet du domicile du travailleur qui travaille de chez lui. Tandis que 10% des employeurs enregistrent des jours de travail à domicile, ils ne versent pas forcément d’indemnités de télétravail à leurs travailleurs. Lire plus

La gestion des traumatismes psycho-sociaux et le bien-être mental prennent position dans les priorités des employeurs.

À l’occasion de la Toussaint, IDEWE, le service externe pour la prévention et la protection au travail, rapporte une forte augmentation du nombre d’appels pour un encadrement après des événements traumatisants au travail. On y note en effet 70 % d’appels en plus pour les demandes d’encadrement après des événements traumatisants dans les entreprises. Cette évolution n’indique pas que le nombre d’événements s’accroît, mais elle reflète plutôt une tendance positive : les employeurs accordent de plus en plus d’attention au bien-être mental de leurs collaborateurs. Faire son deuil avec ses collègues lorsqu’un autre travailleur décède illustre bien cette tendance. Lire plus

Le secteur des titres-services peut continuer à travailler, à condition que toutes les parties observent strictement les consignes de sécurité.

Federgon, la fédération des prestataires de services RH qui représente entre autres le secteur des titres-services, est satisfaite que les entreprises titres-services puissent continuer à offrir leurs services et que les aides-ménagères puissent continuer à travailler. Logique : le secteur est aujourd’hui un maillon essentiel qui, en faisant en sorte que la combinaison entre vie professionnelle et vie familiale reste possible, contribue entre autres à ce que les travailleurs des soins de santé, du secteur médical et d’autres secteurs cruciaux puissent continuer à assumer leur difficile mission. Lire plus

Le chômage temporaire a connu une sérieuse diminution en septembre… avant de repartir à la hausse avec le nouveau lockdown?

En septembre, 6,4 % des travailleurs belges étaient encore au moins 1 jour au chômage temporaire. Il s’agit dans ce contexte aussi bien de chômage économique que de chômage temporaire pour force majeure en raison du coronavirus. Le nombre de chômeurs temporaires est actuellement 81 % inférieur à celui du mois de pointe d’avril. Cependant, étant donné le nouveau renforcement des mesures pour endiguer le virus, Acerta s’attend à ce que la baisse ne soit que temporaire. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.